Du nouveau pour les maisons de naissance en France !

 

Selon une dépêche AFP du 12 août 2009, “Les maisons de naissance devraient être expérimentées à partir de 2010”. Voici le texte complet de la dépêche :

Les maisons de naissance, qui doivent permettre d’accoucher dans un cadre moins médicalisé sous la responsabilité exclusive des sages-femmes, devraient être expérimentées à partir de 2010, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de la Santé.

Un projet de décret est en cours d’écriture par la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (Dhos), a dit celle-ci à l’AFP. Il “sera adopté dans le cadre du projet de loi de finance de la sécurité sociale pour 2010”, a ajouté une source à la Dhos.

“Sur la base de ce décret, la concertation va pouvoir être engagée très rapidement, vraisemblablement tout début 2010”, a-t-elle poursuivi, précisant qu’à l’issue de la concertation, il y aurait des expérimentations.

“Si la concertation se déroule bien, et il n’y a pas de raison qu’elle se déroule mal, des maisons de naissance devraient exister très prochainement”, a indiqué cette source à la Dhos. “On devrait voir se développer quelques expérimentations dans le courant 2010”, a-t-elle précisé.

Des professionnels (gynécologues, sages-femmes), des représentants d’usagers et du ministère prendront part aux concertations.

Selon le plan péri-natalité 2005-2007, cité dans un document de la Dhos sur l’expérimentation des maisons de naissance, ces établissements “se définissent comme le lieu d’accueil de femmes enceintes, du début de leur grossesse jusqu’à leur accouchement, sous la responsabilité exclusive des sages-femmes, dès lors que celui-ci se présente comme a priori normal”.

Les maisons de naissance “n’ont pas vocation à assurer, après l’accouchement, l’hébergement des femmes, celles-ci devant, sauf problème médical, retourner à leur domicile”, ajoute le document.

La Dhos insiste en outre sur “le principe impératif” de l’attenance des maisons de naissance à un établissement de santé disposant d’une maternité pour permettre “une prise en charge médicale en urgence”.

(Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.)